// -->

Lexique médical

1. lexique général

afssaps

Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (aujourd’hui ANSM)

Allergène

Substance étrangère à l’organisme, inoffensive mais considérée comme pathogène. Les allergènes peuvent déclencher une allergie : pollen, poussière, poils d’animaux.

Allopathie

L'allopathie est une manière de se soigner et s’oppose à l’homéopathie. L’allopathie consisterait à combattre des symptômes en absorbant des substances allant contre les symptômes. Dans cette catégorie sont donc inclus les médicaments mais également des médecines telles que la phytothérapie (se soigner grâce aux plantes), l'aromathérapie (se soigner à l’aide d’huiles essentielles) ou encore l'oligothérapie (se soigner grâce aux oligo-éléments –zinc, iode…). A l’inverse l’homéopathie consisterait à absorber des substances qui provoquent les mêmes symptômes, moyennant toutefois de très fortes dilutions pour ne pas mettre en péril la vie des malades.

Amm

Autorisation de Mise sur le Marché d’un médicament, délivrée par l’Agence Française du Médicament, après avis d’une commission technique formée d’experts, qui donne son avis sur la qualité, l’efficacité et le sécurité d’emploi du produit et évalue son rapport bénéfices/risques pour qu’il soit démontré comme favorable au futur patient et pour qu’il puisse être commercialisé. C’est au moment de l’octroi de l’AMM que le candidat médicament devient médicament.

Ansm

Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé

Automédication

L'automédication consiste, pour les individus, à soigner leurs maladies grâce à des médicaments autorisés, accessibles sans ordonnance, sûrs et efficaces dans les conditions d'utilisation indiquées (OMS, 2000).

Avrs

Cette abréviation signifie Affections des Voies Respiratoires Supérieures. C’est-à-dire toutes les affections de type toux, maux de gorge, nez bouché, nez qui coule, allergies ; qui affectent la sphère ORL.

Libre accès

Depuis le 1er juillet 2008, les pharmaciens peuvent mettre à la disposition de leurs patients des médicaments d’automédication en libre accès. Cette zone de libre accès se définit par un espace réservé, clairement identifié et situé à proximité immédiate du comptoir dans leur pharmacie. Pour bénéficier du libre accès, les laboratoires doivent faire une demande auprès de l’ANSM.

Médication familiale

Médicaments (délivrés uniquement en pharmacie) dont la vente est libre et non remboursable par la Sécurité Sociale.

Marque ombrelle

C’est la coexistence de produits différents sous le même nom de marque.

Orl

ORL est l’abréviation d'oto-rhino-laryngologie. Cette spécialité médicale concerne les maladies des oreilles, et des voies respiratoires supérieures (nez, sinus, gorge...).

Per os

Lorsqu’on parle de l’administration d’un médicament, cette abréviation signifie par voie orale.

Pharmacovigilance

Service assurant la sécurité d’utilisation des médicaments. Elle a pour objectif de recenser les évènements indésirables survenant pendant l’utilisation d’un médicament, de vérifier leur lien et de mettre en oeuvre des mesures visant à prévenir les futurs effets indésirables des médicaments.

Pollens anémophiles / pollens entomophiles

A l'extérieur, les vents, les orages, les averses, les sécheresses influent sur la quantité de pollens produite et disséminée. Avec les changements climatiques, la production de pollens est plus précoce et le nombre de pollens augmente. Si tous les pollens peuvent devenir des allergènes, certains seront plus allergisants que d'autres pour des raisons indépendantes de leur structure mais liées au mode de dissémination naturelle pour la reproduction des plantes. Les pollens anémophiles, c'est à dire transportés par le vent sont légers et facilement disséminés dans l'air respiré. C'est pourquoi ils sont plus souvent allergisants. À l'inverse, les pollens entomophiles, c'est à dire transportés par les insectes sont réputés moins allergisants car ils sont lourds ce qui ne facilite pas leur dissémination jusqu'aux voies respiratoires. Ils peuvent néanmoins être responsables de sensibilisation aéroportée à proximité ou par contact.

2. pathologies / symptômes

Allergie

Une allergie est une réaction d’hypersensibilité déclenchée par notre système immunitaire vis à vis de substances inoffensives qu’il considère comme pathogène.

Conjonctivite allergique

Comme la peau ou la muqueuse nasale, la conjonctive, fine membrane qui recouvre l’œil, est en contact permanent avec les allergènes aéroportés. Chez les personnes allergiques, ce contact peut entraîner une réaction inflammatoire de la conjonctive. Les symptômes sont les suivants: rougeur légère de l’œil et de la conjonctive, démangeaisons, larmoiement, sécrétions claires. Ces symptômes sont bilatéraux (atteinte des deux yeux). Ils surviennent souvent quelques minutes à quelques heures après le contact avec l'allergène.

Crise d’urticaire

L'urticaire est une réaction inflammatoire de la peau. Celle-ci devient rouge et chaude, elle gonfle et démange. L'urticaire peut être la manifestation d'une réaction allergique, et elle survient souvent quelques minutes à quelques heures après le contact avec l'allergène. L'urticaire peut aussi être provoquée par d'autres facteurs (froid, chaud, pression cutanée, eau, soleil...).

État grippal

Un état grippal ne dure que quelques jours et traduit généralement une infection virale saisonnière. Cette pathologie entraîne des symptômes proches de ceux de la grippe : fièvre, maux de tête, écoulement nasal... L'état grippal est à dissocier d'une vraie grippe, car il n'est pas provoqué par le virus de la grippe.

Fièvre

Elévation de la température du corps, au-dessus de la normale. La fièvre est généralement accompagnée d’autres symptômes tels que des frissons et d’un malaise général.

Infection

Une infection désigne l'invasion du corps humain par un agent étranger (virus, bactérie…). L’organisme va alors réagir en mettant en place des procédés de défense se traduisant par exemple par de la fièvre ou une fatigue.

Inflammation

Ensemble de processus de défense de l’organisme en réponse à une agression. Elle se manifeste par divers signes tels que la douleur, la chaleur ou encore la rougeur.

Laryngite

Inflammation du larynx.

Œdème

Gonflement localisé d’une zone du corps humain lié à une accumulation d’eau.

Pharyngite

Inflammation du pharynx.

Rhinite

Inflammation du nez et des fosses nasales. La rhinite peut avoir une origine infectieuse (bactérie ou virus) ou une origine allergique.

Rhinite allergique

Les rhinites allergiques regroupent les rhinites saisonnières (rhume des foins) et les rhinites per annuelles, c'est-à-dire survenant toute l’année (dues par exemple aux acariens, aux poils d'animaux ou à des agents chimiques).

Rhinopharyngite

Inflammation de la partie haute du pharynx et des fosses nasales. Son origine peut être virale ou bactérienne.

Rhume

Inflammation de la muqueuse des voies respiratoires supérieures, principalement des fosses nasales. Il est d’origine virale.

Sinusite

Inflammation des sinus.

Toux grasse / toux sèche

Une toux grasse intervient lorsque l’organisme produit des glaires. Elle permet d’expulser les sécrétions qui encombrent les bronches. Une toux sèche est une toux d’irritation. C’est un réflexe qui survient le plus généralement par quintes provoquant une gêne et parfois des douleurs.

3. molécules

Antihistaminique

Un antihistaminique a pour but d'atténuer l'effet de l'histamine, molécule libérée par l'organisme et principale responsable de la réaction allergique.

antihistaminique h1

Les antihistaminiques H1 utilisés lors du traitement des symptômes du rhume ont pour effet d’assécher le mucus, afin de diminuer les écoulements nasaux.

benzalkonium

Le chlorure de benzalkonium possède des propriétés antiseptiques et désinfectantes. Cette molécule peut être indiquée pour la prise en charge des rhinopharyngites et des maux de gorge.

béclométasone

La béclométasone est un glucocorticoïde. Cette molécule exerce une action anti-inflammatoire locale sur les muqueuses des voies respiratoires. Elle est généralement indiquée dans la prise en charge des rhinites.

biclotymol

Cette molécule possède des actions antiseptiques pour la prise en charge des maux de gorge ou autres affections de la bouche (exemple : aphtes).

enoxolone

L’enoxolone est un anti-inflammatoire utilisé dans la prise charge du mal de gorge.

erysimum

L’erysimum est une plante ayant des vertus adoucissantes.

carbocistéine

Cette molécule exerce son action sur la phase gel du mucus ce qui favorise l’expectoration.

cétirizine

Cette molécule est un antihistaminique H1, utilisé dans le traitement des allergies : rhume des foins, conjonctivites allergiques et crises d’urticaires.

chlorphénamine

La chlorphénamine a une action antihistaminique H1 qui permet de réduire l’écoulement nasal et les larmoiements. Elle possède également un effet sédatif.

cromoglicate de sodium

Cette molécule se retrouve dans les collyres antiallergiques afin de traiter les symptômes oculaires de l’allergie.

lidocaïne

Cette molécule est un anesthésique local prescrit afin de traiter un mal de gorge.

loratadine

La loratadine est un antihistaminique agissant sur les symptômes des allergies : rhume des foins, rhinite allergique et conjonctivites allergiques.

oxomémazine

Cette molécule possédant des propriétés antihistaminique H1, sédatives est utilisée dans le traitement de la toux sèche.

paracétamol

Le paracétamol est une substance active généralement indiquée pour le traitement de la fièvre et des douleurs d’intensité moyenne à forte. Le paracétamol possède des propriétés analgésique (diminue la sensation de douleur) et antipyrétique (réduit la fièvre).

phéniramine

La phéniramine a une action antihistaminique H1 qui permet de réduire l’écoulement nasal et les larmoiements. Elle possède également un effet sédatif.

4. propriétés produits


analgésique = antalgique

Un médicament avec des propriétés analgésiques ou antalgiques permet de diminuer la sensation de douleur.

anesthésique

Fonction d’un médicament qui entraine la diminution voire la suppression de la sensibilité locale ou générale.

anti-inflammatoire

Il existe deux grandes classes d’anti inflammatoire : les corticoïdes et les anti inflammatoires non stéroïdiens. L’inflammation est une réaction normale après une infection de l’organisme.

antipyrétique

Un médicament avec des propriétés antipyrétiques permet de diminuer la fièvre.


antiseptique

Un antiseptique est un désinfectant. C’est une substance qui limite la croissance des bactéries, champignons et des virus sur les surfaces externes ou internes du corps.

antitussif

Médicament qui permet de lutter contre la toux sèche.

expectorant

Médicament qui permet de lutter contre la toux grasse.

5. anatomie

amygdale

Organe lymphoïde localisé à l’arrière de la bouche.

bronches

Les bronches acheminent l’air entre la trachée et les poumons.

larynx

Le larynx fait partie de l’appareil respiratoire et est situé entre le pharynx et la trachée. Il abrite les cordes vocales.

muqueuse

Type de peau particulier recouvrant la paroi des voies aériennes (nez, sinus, bouche, gorge, trachée bronches, bronchioles). Cette muqueuse joue un rôle de barrière entre l’air et nos organes respiratoires.

pharynx

C’est l’organe assurant le passage de l'air entre le nez et les poumons. Il fait le lien entre les fosses nasales et le haut de la gorge.

sinus

Cavités osseuses de la face communiquant avec les fosses nasales.